Pourquoi et comment je suis partie voyager ?

Il y a un an que je suis partie voyager. Je ne mentirais pas, je pense que cela a été la meilleure décision de ma vie. Sur le moment je ne faisais pas la fière. Mais avec le temps tout s’est mis en place et l’aventure est devenue de plus en plus belle.

 

Le déclic

Mon envie de voyager s’est développée lorsque j’ai découvert le blog lesacados.com tenu par le français Ryan qui a tout quitté pour parcourir le monde. J’ai développé une véritable passion pour ce blog. J’ai presque tout lu et particulièrement les articles pratiques sur comment organiser ses voyages. J’ai même commencé à acheter certaines choses juste pour voir : un « backpack » de voyage, une trousse de toilette nomade et même des chaussettes en bambou (elles me servent encore soit dit en passant). Je dois vous avouer que je n’avais jamais envisagé de voyager toute seule ni même d’en faire mon mode de vie. Mais à ce moment précis dans ma tête quelque chose avait changé.

À l’époque j’étais étudiante en classe prépa et le métier « voyageur » n’était pas vraiment le genre de projet professionnel attendu aux concours des grandes écoles. Je me suis donc créé de toutes pièces un projet professionnel. Et puis j’ai réussi à me convaincre que c’était ce que je voulais pour mon avenir.

C’est en sortant de prépa que j’ai commencé à sentir que je me trompais de route. Mais je me suis obstinée à rentrer dans les cases, étudier sérieusement, faire des stages et préparer mon master. En parallèle mon dossier administratif pour étudier au Canada a été retenu. Mon rêve de voyage recommençait à me faire de l’œil.

 

La dernière année d’étude

Cet été là je suis partie voyager en Europe. Je me suis retrouvée à Budapest et Vienne seule durant quatre jours. Une première pour moi et une révélation. À Budapest j’ai rencontré des personnes bien différentes de celles que je côtoyais chaque jours. Des jeunes de tous horizons dont certains voyageaient depuis plusieurs mois. J’ai beaucoup réfléchi aux raisons pour lesquelles je m’obstinais à continuer l’université, à construire un projet professionnel et « lancer ma carrière. Tout cela ne me disait plus vraiment. Puis je me suis rendue compte que personne ne m’avait forcé à faire tout ça, à me mettre dans des cases. Je m’étais formatée toute seule et ces jeunes voyageurs de Budapest me montraient que d’autres manière de vivre étaient possibles.

Au fil des semaines qui ont suivi l’envie de changer de vie ne me quittais plus. J’avais besoin de changer d’air et ça tombait bien puisqu’en septembre cette année là je partais au Canada.

Très vite j’ai eu le sentiment que je ne retournerai pas à Paris après mon échange. J’avais envie de m’installer à Berlin. Pourquoi cette ville ? Aucune idée. J’y été allée durant l’été, j’avais adoré mais de là à m’y installer… j’avais seulement la certitude que c’était là-bas que je devais aller.

Cette pensée ne m’a pas quittée et mon année au Canada a été géniale. Je ne voyais plus l’université comme un passage obligé pour avoir un stage ou un travail mais comme un moyen d’acquérir de nouvelles connaissances avant de partir découvrir le monde « en vrai ». Puis je suis rentrée en France, j’ai validé mon année de master 1 et le lendemain de ma soutenance de mémoire je suis partie à Berlin.

 

Le grand saut

Arrivée en Allemagne je dois vous avouer que je n’avais aucun plan, juste un ami qui avait accepté de m’héberger pour une durée indéterminée (d’ailleurs merci, merci encore !). Pourtant j’avais la ferme envie de vraiment voyager et de construire ma vie.

C’est à ce moment j’ai repensé au site Workaway que j’avais consulté quelques années avant pour organiser mes vacances. J’ai cherché des missions à Berlin et j’ai trouvé ce qui est devenu par la suite mon premier volontariat. Je n’ai pas arrêté de voyager depuis, et je vous écris désormais du Portugal où j’ai effectué deux missions volontaires (vous pouvez retrouver mes aventures ici et ici)

Tout ça doit vous sembler cliché mais cette expérience a réellement changé ma façon de voir le monde. Quelques mois auparavant je pensais que mon avenir ne pouvait être fait que de lettres de motivation, entretiens guindés et boulot de 9h à 17h, le tout pour être capable de vivre dans une ville que je détestais. Puis j’ai trouvé un système grâce auquel je pouvais voyager dans le monde entier en trouvant des gens prêts à m’accueillir, me donner un travail, un logement et partager avec moi un bout de leur vie.

L’histoire que je viens de vous raconter a duré presque trois ans. Ça n’a pas été facile tous les jours. Cela m’a poussé à questionner les chemins que je prenais, à me demander si la vie qui se profilait était bien celle que je voulais. J’ai mis plus d’un an à prendre ma décision et choisir d’arrêter mes études. Pourtant avec tout ce que cela implique je ne regrette pas mon choix une seule seconde.

J’ai enfin commencé a créer la vie dont je rêvais.

 

 

Si tu souhaites suivre mes voyages régulièrement rejoins-moi sur Instagram, je poste des nouvelles presque chaque jours !

 

 

 

 

Leave a Reply