5 étapes pour se mettre à la méditation

 

La méditation permet d’apporter une paix intérieure. Elle consiste à se concentrer sur un point précis, par exemple sa respiration, durant une durée plus ou moins longue (de 5 minutes à parfois plusieurs heures).

J’ai commencé à méditer lorsque j’avais 17 ans après avoir découvert la sophrologie et les méditations guidées en pleine conscience. Si ma pratique n’a pas été régulière dans le temps j’ai toujours gardé l’habitude de me recentrer sur ma respiration dans les moments de stress. De nombreuses études quantifient les bienfaits de cette pratique et je vous assure que méditer change votre regard sur le monde. Cela permet de se reconnecter à son corps, de se détendre, de se rendre compte du flot de ses pensées. Le tout à petite dose chaque jour et à moindre coût !

 

Depuis quelques mois j’ai développé ma pratique du yoga que j’accompagne systématiquement de méditation. Cela m’aide beaucoup, jours après jours alors j’ai décidé de vous donner mes conseils si vous souhaitez vous y mettre.

 

Étape 1 : Savoir pourquoi

 

Tout d’abord, mais ceci n’est pas obligatoire, je vous conseille de lister les raisons pour lesquelles vous souhaitez méditer. Je suis une grande adepte de la prise de note dans le cadre du développement personnel. Cela m’aide à garder une trace de mon parcours et j’adore relire mes écrits après quelques semaines pour évaluer le chemin parcouru.

Notez donc les pourquois qui vous poussent à méditer : sentez-vous que vous êtes tendus, stressés ? Que votre esprit est rempli de questions sans réponses qui tourbillonnent sans arrêt ? Parce que vous êtes curieux des effets de la méditation ? Notez tout ça sur un papier ou dans un carnet et gardez-le. Ces notes seront un matériel précieux pour la suite. Vous pourrez savoir si votre pratique vous a aidé, si vos problématiques ont évolué. Surtout vous mettrez une intention derrière votre pratique, cela viendra centupler son efficacité. En centrant votre intention sur ce que vous faites vous augmentez les effets de votre action, comme par exemple aller se promener avec l’intention de se détendre.

 

Lorsque je médite j’ai souvent comme intention de trouver des réponses à une question précise relative à ma vie. 9 fois du 10 j’obtiens la réponse durant la méditation car cela permet à mon esprit de se détendre, de mieux assimiler les informations que je viens de vivre ou d’apprendre. Je laisse alors exprimer mon instinct plutôt que mon jugement. Quand j’étais étudiante j’avais pour habitude de méditer ou me reposer entre 5 et 15 minutes entre chaque matière que je révisais pour mes examens. Mon cerveau assimilait plus facilement les informations, cette méthode marchait vraiment bien.

En tout cas n’oubliez pas : notez vos intentions, même les plus farfelues, ne vous jugez pas et de toute façon personne d’autre que vous ne les saura !

 

 

Étape 2 : Préparer son espace de méditation

 

Je vais être courte sur ce point car vous aurez très bientôt un article sur le sujet !

Néanmoins si vous souhaitez commencer à méditer au plus vite voici quelques conseils : trouvez un endroit calme, fermez ou verrouillez la porte pour ne pas être dérangé, mettez votre cellulaire sur mode avion et asseyez-vous en tailleur par terre ou sur une chaise le dos bien droit dans une position confortable.

 

 

Étape 3 : Faire le silence

 

Mon moment le plus cher, je l’attends même parfois toute la journée car je médite souvent le soir avant de me coucher. Lorsque vous êtes bien installé fermez les yeux et savourez le silence. Il peut être aussi bien autour de vous qu’à l’intérieur de vous.

C’est à ce moment là que je m’autorise à ne plus penser, ou plutôt à ne plus réfléchir, à ne plus juger mes pensées mais à les observer.

 

 

Je sais qu’il n’est pas facile voir même impossible de stopper ses pensées alors voici mon truc : j’imagine ma tête comme un grand ciel bleu dans lequel mes pensées passent comme des nuages. Lorsque « j’attrape » une pensée (que je commence à réfléchir) les autres nuages s’accumulent et mon ciel s’obscurcit. Si j’arrive à laisser les pensées passer tranquillement à leur rythme sans les toucher je suis en méditation, en position d’observatrice.

Certains jours mon « ciel » est complètement gris. Parfois il est dégagé comme un ciel d’été. C’est une belle technique pour prendre conscience de soi et de son état psychique.

Surtout éloignez tout jugement, ce moment est là pour vous reconnecter à vous même avec bienveillance.

 

Ma seconde technique consiste à observer ma respiration. Lorsque je ferme les yeux pour entrer en méditation je me concentrer sur mon nez et l’air que j’inspire puis expire. Attention je ne contrôle pas ma respiration, j’en prends conscience. Cet exercice est très utile pour réduire le stress et à force de le faire vous pourrez vous en servir dans les situations stressantes de la vie de tous les jours.

 

Vous pouvez utiliser des méditations guidées pour vous aider à vous détendre. Ma préférée est le Bodyscan, une méthode qui consiste à détendre chaque parties du corps une par une, très efficace le soir avant de dormir pour passer une bonne nuit.
Beaucoup de méditations guidées sont disponibles gratuitement sur Youtube :

 

Je ne saurai que trop vous conseiller le programme mis en place par l’EPSM de Lille il y a quelques années qui m’a énormément aidée, à retrouver juste ici.

 

 

Étape 4 : combien de temps méditer ?

 

Commencez par minuter vos premières séances de méditation. 5 à 10 minutes par jours les premières semaines est suffisant pour ressentir des bienfaits. Vous pouvez vous aider d’une application smartphone comme Petitbambou ou Calm (en anglais) qui disposent de minuteurs et de méditations guidées. Ce sont les deux que j’utilise, elles fonctionnent même lorsque votre téléphone est en mode avion 😉

Lorsque vous serez habitués à méditer vous pourrez utiliser de moins en moins le minuteur et vous arrêter lorsque vous sentirez que vous avez assez médité pour vous sentir bien.

 

Étape 5 : Prendre des notes

 

Préparez un petit calepin dédié à votre pratique pour prendre des notes sur votre ressenti.

Vous pourrez voir si votre pratique est régulière et si vos séances vous ont permis de débloquer certaines choses. Cela m’aide beaucoup personnellement même si je ne le cache pas, écrire régulièrement est parfois difficile.

En bonus voici les ouvrages qui m’ont beaucoup aidé en lien avec la méditation et le développement personnel :

 

 

                     

 

 

 

Mon article sur la méditation touche à sa fin. Il est déjà très long, j’espère que ces conseils vous seront bénéfiques et n’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaire ou vos petits conseils si vous êtes déjà adepte de la méditation !

 

 

Si tu souhaites suivre mes voyages régulièrement rejoins-moi sur Instagram, je poste des nouvelles presque chaque jours !

 

 

 

Leave a Reply